Flammarion Québec

Contact
Titre, auteur, ISBN, mots-clés

FAIRE FACE AU CANCER

- avec la pensée réaliste -

Josée Savard

Préface du Dr Pierre Audet-Lapointe, fondateur de la Coalition Priorité au Cancer au Québec

« Pour guérir, je dois être toujours positif et je n'y arrive pas ! » La pensée positive en vogue ces dernières années ouvre la porte à la culpabilisation et à bien d'autres émotions négatives. Prenant le contrepied de cette approche, Josée Savard propose d'aborder le cancer suivant la pensée réaliste qui favorise l'adaptation de la personne à la maladie en l'amenant à percevoir sa situation telle qu'elle est, tout en espérant que le meilleur survienne. Cette approche est basée sur les préceptes de la thérapie cognitive-comportementale, celle qui a reçu le plus de preuves scientifiques quant à son efficacité.

Tous les aspects psychologiques liés au diagnostic et au traitement du cancer sont analysés en profondeur : la culpabilité et la dépression, l'anxiété et la peur de la récidive, la colère, l'insomnie, la fatigue et la peur de la mort. L'auteur offre des stratégies concrètes et des conseils pratiques afin de diminuer la détresse psychologique et d'améliorer la qualité de vie.

Préface du Dr Pierre Audet-Lapointe, fondateur de la Coalition Priorité au Cancer au Québec

« Pour guérir, je dois être toujours positif et je n'y arrive pas ! » La pensée positive en vogue ces dernières années ouvre la porte à la culpabilisation et à bien d'autres émotions négatives. Prenant le contrepied de cette approche, Josée Savard propose d'aborder le cancer suivant la pensée réaliste qui favorise l'adaptation de la personne à la maladie en l'amenant à percevoir sa situation telle qu'elle est, tout en espérant que le meilleur survienne.

Essai | 272 pages | 15,2 x 22,9 cm | 24,95 $ (papier) 18,99 $ (numérique)

3 mars 2010

ISBN : 978-2-89077-368-4

Ce qu'on en dit

« Un immense pavé dans la mare d’une théorie qui a fait de nombreux adeptes. » Denis Méthot, L’actualité médicale

« Des stratégies pratiques pour s’adapter à la maladie. » Sophie Allard, La Presse

« Enfin. Pas la pensée positive, la pensée réaliste ! Merci ! » Christiane Charette, Radio-Canada

Envoyez à un ami

255 caractères maximum

Envoyer